Inscrivez-vous à notre newsletter  
INTERBEV Pays de la Loire
Filière Bétail et Viande
Actualités
Octobre 2019
 07/10/2019 
LA COMMISSION EUROPÉENNE FAIT LE CHOIX DU LIBRE-ÉCHANGE À N’IMPORTE QUEL PRIX. LA FILIÈRE EUROPÉENNE DE L’ÉLEVAGE APPELLE LE PARLEMENT EUROPÉEN ET LES ÉTATS MEMBRES À REJETER L’ACCORD

Après plus de vingt ans de négociation, la Commission européenne a conclu le 28 juin 2019, au nom de l’Union européenne, un accord politique sur un accord commercial global avec le Mercosur. Cet accord, qui facilitera l’accès au marché européen pour près de 100 000 tonnes de viande bovine sud-américaine supplémentaires, représente un danger économique pour toute la filière européenne de l’élevage bovin ainsi que pour la santé des consommateurs européens.

Cet accord politique intervient malgré la forte opposition, de longue date, exprimée par la filière européenne de l’élevage bovin – et tout particulièrement de la filière Italienne, Espagnole, Irlandaise, Française et Polonaise -, malgré les réticences exprimées par certains Etats membres ou encore les préoccupations de très nombreux acteurs de la société civile au regard des implications sanitaires, sociétales et environnementales.

En effet, l’augmentation des importations de viande bovine sud-américaine dans l’Union européenne, bénéficiant d’avantages concurrentiels indiscutables en raison d’exigences sanitaires, de traçabilité et environnementales moins strictes, déstabilisera gravement le secteur européen de la viande bovine.

En outre, près de 100 000 tonnes de viande bovine sud-américaine, produite avec des substances interdites en Europe et dans des conditions d’élevage peu ou pas réglementées sur le plan environnemental, notamment largement responsable de la déforestation, seront prochainement proposées aux consommateurs européens.

Sans oublier que la plupart de ces viandes sont produites au Brésil, dont le système de traçabilité et de contrôle sanitaire, particulièrement en dessous de la moyenne, est connu dans le monde entier… comme en témoignent les récents cas de fraude et d’exportation de viande contaminée vers l’Europe.

Notre agriculture, nos valeurs environnementales et sociétales sont à l’opposé de celles de ces partenaires du Mercosur. La santé de nos consommateurs est directement concernée. Sur le plan économique, nos éleveurs ne pourront pas faire face à ce nouveau défi, dans un contexte déjà difficile compte tenu de l’effet cumulatif des accords commerciaux et des incertitudes liées au Brexit.

Dans ces conditions, la filière européenne de l’élevage, ici représentée par Assocarni (Italie), Assoprovac (Espagne), Irish Farmers’ Association (Irlande), Interbev (France) et PZPBM (Pologne), condamne fermement cet accord politique et appelle les membres du Parlement européen ainsi que les Etats membres à rejeter l’accord.

Lettre aux parlemataires

Lettre aux députés européens

 07/10/2019 
19ème édition de « Novembre, Le Mois des Produits Tripiers »

Cet automne, la communauté du « 5ème quartier » invite les Français à tenter de nouvelles expériences en cuisine pour des moments de dégustation uniques. Et pourquoi ne pas oser de nouvelles expériences la nuit, lorsque les langues se délient et que le naturel se révèle… L’occasion rêvée de déguster les Produits Tripiers !

Participez, vous aussi, à ce NIGHT TRIPES inédit et inciter à OSER MANGER OSÉ sans impunité, avec les Produits Tripiers ! Partagez votre connaissance et votre passion pour ces produits méconnus le temps d’un dîner en amoureux, d’une soirée entre amis, ou d’un plateau-repas en solitaire ! Humour et gourmandise seront au rendez-vous. Découvrez en avant-première le programme 2019 des Produits Tripiers !

Animations en GMS

INTERMARCHE POULIGUEN

15/11/2019

16/11/2019

HYPER U ECOMMOY

15/11/2019

16/11/2019

AUCHAN AVRILLE

22/11/2019

23/11/2019

SUPER U ST ETIENNE DE MONTLUC

08/11/2019

09/11/2019

Pour plus de renseignements, contactez Tatiana Lecomte, Interbev Pays de la Loire.

 07/10/2019 
DÉVELOPPER LES VIANDES DE BŒUF LABEL ROUGE : LES PROFESSIONNELS S’ENGAGENT POUR OFFRIR UNE VIANDE DE BŒUF PLUS QUALITATIVE, PLUS RESPONSABLE ET PLUS DURABLE

DÉVELOPPER LES VIANDES DE BŒUF LABEL ROUGE : LES PROFESSIONNELS S’ENGAGENT POUR OFFRIR UNE VIANDE DE BŒUF PLUS QUALITATIVE, PLUS RESPONSABLE ET PLUS DURABLE

Dans son plan de filière élaboré fin 2017 suite aux Etats Généraux de l’Alimentation, la section bovine d’INTERBEV a fait du développement des signes officiels de qualité un axe stratégique majeur.

Cette ambition reflète la volonté de l’ensemble des familles de l’interprofession de définir une stratégie collective visant à créer de la valeur en répondant mieux aux attentes des consommateurs et à assurer une juste rémunération de chaque acteur et en particulier des éleveurs.

Le choix des Viandes de Bœuf Label Rouge s’est imposé naturellement : qualité organoleptique supérieure et respect de considérations sociétales élevées, crédibilité d’un cahier des charges public, démarche certifiée et contrôlée, potentiel de production important avec déjà 15 000 exploitations qualifiées, et surtout un logo parmi les mieux connus du consommateur. Les atouts du Label Rouge sont clairs !

Ce mouvement de fond enclenché par la filière bovine constitue un engagement fort pour faire des Viandes de Bœuf Label Rouge un repère attractif pour les consommateurs et valorisant pour chaque acteur de la filière.

Pour accompagner cette promesse de qualité renforcée, l’interprofession bovine travaille sur tous les leviers :

UN CAHIER DES CHARGES RÉNOVÉ pour porter l’offre supérieure des Viandes de Bœuf Label Rouge : les professionnels de la filière, en lien avec Fil Rouge qui fédère les ODG (Organismes de Défense et de Gestion) ont proposé à l’INAO des évolutions pour mieux répondre aux attentes des consommateurs :

  • Minimum de 80 % d’autonomie alimentaire de l’exploitation,
  • Alimentation des animaux du troupeau sans OGM et sans huile de palme,
  • Pas de traitement antibiotique pendant les 4 derniers mois de la vie de l’animal,
  • Anesthésie et/ou analgésie en cas d’écornage ou de castration des animaux,
  • Intégration progressive d’un outil d’évaluation du bien-être animal en élevage.

Les conditions de production communes en application, définissant les critères minimaux que doivent respecter les cahiers des charges Label Rouge, sont disponibles sur le site de l’INAO. Les nouvelles règles seront publiées à l’automne 2019, à l’issue de la période réglementaire de consultation.

UN APPROVISIONNEMENT SÉCURISÉ grâce à la contractualisation des animaux et de la viande, qui vous garantit un vrai niveau de services et donne de la visibilité aux acteurs sur les commandes (volume et prix) :

– Pour en savoir plus sur la contractualisation – rendue obligatoire pour toute transaction commerciale de Viandes de Bœuf Label Rouge -, cliquez ICI pour consulter l’accord interprofessionnel définissant les règles de contractualisation ;

– Egalement disponible pour accompagner les opérateurs économiques, un guide pratique de la contractualisation : non contraignant et très opérationnel, ce guide détaille les clauses obligatoires ou facultatives dans un contrat et propose des exemples de clauses que les cocontractants pourront ensuite adapter selon leurs besoins.

LE LANCEMENT D’UNE COMMUNICATION « LE PLAISIR DE MANGER MIEUX » pour donner de l’ampleur et de l’attrait au segment de marché des Viandes de Bœuf Label Rouge :

  • avec, dans un premier temps, l’information et l’accompagnement des distributeurs, acteurs clés de ce changement, afin que qu’ils soient plus nombreux à proposer des Viandes de Bœuf Label Rouge à leurs clients. Les magasins engagés en Viandes de Bœuf Label Rouge bénéficieront d’un soutien renforcé pour les aider dans leur effort de mise en avant : matériels PLV pour baliser l’offre de façon qualitative, aide à la communication, animations dégustations, animations en présence d’éleveurs…
  • puis, à compter du 18 novembre, avec le déploiement d’une grande campagne en radio et presse, pour en faire connaître tous les atouts aux consommateurs : animaux élevés dans le respect des cycles saisonniers (au pâturage dès que le temps le permet, mise à l’abri dans des étables adaptées à leurs besoins lorsqu’il fait mauvais), alimentation 100% végétale avec de l’herbe, du foin et de céréales produits à 80% sur la ferme, éleveurs attentifs et formés au bien-être de leurs animaux, durée de maturation de la viande minimum de 10 jours, tests consommateurs pour garantir la supériorité gustative des produits… Autant de critères qui font que « si le plaisir est là», ce n’est pas par hasard !

Vous êtes éleveur ou distributeur et souhaitez en savoir plus sur les Viandes de Bœuf Label Rouge ? N’hésitez pas à prendre contact avec :

  • Votre commercial habituel, qui saura vous renseigner sur les modalités d’approvisionnement ;
  • Ou avec les représentants des différentes démarches Label Rouge : cliquez ICI pour découvrir la liste des Labels existants, en fonction des régions et des traditions d’élevages, et pour trouver toutes leurs coordonnées.
 14/10/2019 
AFTERWORK: Accords UE-CETA: quels impacts pour le consommateur?

Interbev Pays de la Loire souhaite échanger avec les consommateurs, les unions de consommateurs et les organisations professionnelles sur les sujets d'actualité en lien avec les consommateurs. Les avis des différentes parties sont essentiels afin de partager et de co-construire la consommation d'aujourd'hui et de demain. Aussi, Interbev Pays de la Loire vous propose de participer à son afterwork sur:

"Accord UE-CETA: quels impacts pour le consommateur?"

Jeudi 7 novembre, de 18h30 à 21h

Salon 8ème Sens (8ter rue béclard, 49100 Angers)

Inscription: https://forms.gle/Znrx7WVoki5AqkAq6

Réponse souhaitée avant le mardi 5 novembre 2019

X