Inscrivez-vous à notre newsletter  
INTERBEV Pays de la Loire
Filière Bétail et Viande
Lettre ouverte aux associations environnementales, par Dominique LANGLOIS, Président d'INTERBEV et Bruno DUFAYET, Président de la Commission Enjeux Sociétaux INTERBEV
Lettre ouverte aux associations environnementales, par Dominique LANGLOIS, Président d'INTERBEV et Bruno DUFAYET, Président de la Commission Enjeux Sociétaux INTERBEV   ...
Lire l'article
Maintenir l'équilibre alimentaire dans les cantines: une nécessité et une obligation
Maintenir l’équilibre nutritionnel dans les cantines  Une nécessité pour nos enfants, Une obligation réglementaire ! La municipalité de Lyon a décidé de mettre en place, à partir de ce lundi 22 février, un menu unique sans viande mais avec du poisson et des oeufs pour fluidifier les repas dans les cantines scolaires. Or, depuis 2011, la qualité nutritionnelle des repas en restauration scolaire est encadrée par une réglementation définissant la composition des repas, sur laquelle s’appuient des recommandations nationales. En effet, le décret n° 2011-1227 du 30 septembre 2011 relatif à la qualité nutritionnelle des repas servis dans le cadre de la restauration scolaire, qui a créé l’article D230-25 du code Rural et de la Pêche Maritime prévoit les exigences que doivent respecter les gestionnaires des services de restauration concernant la qualité nutritionnelle des repas qu'ils proposent. Ces exigences portent notamment sur la variété et la composition des repas proposés. L’article D230-25 du code Rural et de la Pêche Maritime prévoit ainsi le respect d'exigences minimales de variété des plats servis afin d'atteindre l'objectif d'équilibre nutritionnel des repas servis par les services de restauration scolaire. En effet, le décret n° 2011-1227 du 30 septembre 2011 relatif à la qualité nutritionnelle des repas servis dans le cadre de la restauration scolaire, qui a créé l’article D230-25 du code Rural et de la Pêche Maritime prévoit les exigences que doivent respecter les gestionnaires des services de restauration concernant la qualité nutritionnelle des repas qu'ils proposent. Ces exigences portent notamment sur la variété et la composition des repas proposés. L’article D230-25 du code Rural et de la Pêche Maritime prévoit ainsi le respect d'exigences minimales de variété des plats servis afin d'atteindre l'objectif d'équilibre nutritionnel des repas servis par les services de restauration scolaire. Ce décret a par ailleurs été complété par l’Arrêté du 30 septembre 2011 relatif à la qualité nutritionnelle des repas servis dans le cadre de la restauration scolaire qui définit des fréquences calculées sur une série de 20 repas consécutifs (soient 4 à 5 semaines scolaires) par familles de produits. Or selon cet arrêté, la fréquence de service des viandes rouges (boeuf, veau, agneau) non hachées est d’au moins 4 repas sur une série de 20 repas consécutifs, sans compter les hachés qui viendraient en plus (boulettes, steaks hachés …) La décision que vient de prendre la municipalité de Lyon intervient donc en total non-respect de la réglementation sur la qualité nutritionnelle des repas en restauration scolaire. De plus, la restauration collective joue un rôle social et éducatif majeur, notamment en restauration scolaire où, pour certains enfants, le repas pris à l’école constitue le seul repas complet de la journée. Il s’avère donc primordial qu’au cours de ces repas, les convives reçoivent tous les nutriments indispensables à l’équilibre alimentaire, dont la viande fait partie intégrante. Aujourd’hui en France, la consommation est inférieure à 300 grammes de viande rouge cuite par personne et par semaine soit à peine 3 portions. Enfin, la raison donnée de fluidification des repas ne permet pas de justifier cette décision, la préparation de la viande n’étant pas plus contraignante que celle du poisson ou des oeufs. Pour rappel, le PACTE pour un engagement sociétal d’INTERBEV souhaite favoriser une consommation plus responsable en privilégiant des viandes de qualité, telles que les viandes Bio et Label Rouge. Les viandes Label Rouge sont produites uniquement en France, dans presque toutes les régions et disponibles chez tous les fournisseurs nationaux. La production française de viande est particulièrement vertueuse car essentiellement herbagère. Dès lors, ces productions sont fortement liées au territoire et présentent des atouts environnementaux et nutritionnels particulièrement intéressants. Cette démarche s’inscrit dans le respect des nouvelles exigences introduites par le Décret n° 2019-351 du 23 avril 2019 relatif à la composition des repas servis dans les restaurants collectifs en application de l'article L. 230-5-1 du code rural et de la pêche maritime dans le cadre des EGALIM. ...
Lire l'article
Le PLAN D’AVENIR REGIONAL pour maintenir encore l’élevage allaitant sur le territoire
Mardi 23 février, le GAEC des Rochers recevait la Présidente de la Région Pays de la Loire. Elle présenta le Plan d’avenir de la filière viande bovine voté par la région et notamment le dispositif « ferme bas carbone ». A travers le plan de relance, la Région s’engage à soutenir toute la filière bovine ligérienne. Cela passe notamment par un plan à 6,5 millions d’euros qui répond à 7 thématiques fondatrices pour maintenir l’élevage sur le territoire. Ce dispositif ne peut répondre à l’impérieuse nécessité du prix mais structure les conditions pour réussir cet ambitieux enjeu pour le maintien de la dynamique agricole et agro-alimentaire de la région. Il s’inscrit dans le Pacte Sociétal défini par l’interprofession ligérienne en coordination avec le plan de filière national tout en le complétant sur des dimensions essentielles : la recherche et le développement, la conquête de nouveaux marchés à l’export ou encore le développement de la contractualisation et des labels…   Suite du compte-rendu de la visite et du plan d'avenir pour la filière régionale bovine    Retombées presse Actu vendée TV Vendée - focus sur le dispositif des #FermesBasCarbone Vendée info - Pays de la Loire - 1ère région engagée dans démarches bas carbones         ...
Lire l'article
sLu.Ma.Me.Je.Ve.Sa.Di.
17
1
2
18
3
4
5
6
7
8
9
19
10
11
12
13
14
15
16
20
17
18
19
20
21
22
23
21
24
25
26
27
28
29
30
22
31
INTERBEV Pays de la Loire sur les réseaux sociaux
Coordonnées :
12 avenue Joxé - BP 70323 - 49103 ANGERS Cedex 02
Tél : 02.41.60.30.91 - Fax : 02.41.60.33.28
InterbevLa Viande
ActualitésAgendaPlan du siteMentions Légales
X